Historique

La ligne de Cernay à Sentheim d'intérêt local fut construite par la Compagnie des chemins de fer de l'EST en 1868-69. Inaugurée le 30 juin 1869. Longue de 13,65 Km, elle prit rapidement un essor important pour la desserte de la haute vallée de la Doller. En 1870, la ligne se retrouva en territoire annexé et le prolongement jusqu’à Sewen fut construit par le Reich (Elsass Lothringen) en deux temps: jusqu'à Masevaux en 1884 et jusqu' à Sewen en 1901. La ligne fait alors 27,5 kilomètres et draine les voyageurs jusqu'au pied du massif vosgien, point de départ d'excursions vers le Ballon d'Alsace, les lacs de Sewen, d'Alfeld.

Durant la guerre 1914-1918, le front français avance jusqu’à Burnhaupt, devenue gare frontière avec l’Allemagne. De violents combats touchèrent les installations ferroviaires notamment les gares d'Aspach et de Burnhaupt qui sont détruites et Sentheim, considéré comme un noeud ferroviaire stratégique, fut bombardé en 1916.

 

masevaux-5-rg-loco-coll-j-florin
Les sapeurs poseurs de voie de la 6e section du 5e régiment de Genie posent devant la locomotive 130 tender N° 7160 de type T9 Elsass Lothringen. Cette locomotive, construite en 1906 par la SACM Graffenstaden a été "prisonnière" de la section Burnhaupt - Sewen durant la 1ère guerre mondiale, après que la ligne de front se soit établie à Burnhaupt.  (collection Jean Florin)

 

La guerre terminée, la reconstruction est aussitôt engagée sous la direction de la nouvelle administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL). Bombardé en août 1914, le pont de pierre qui enjambait la Doller est remplacé dès 1919 par un pont métallique. Et si la gare de Sentheim est restaurée à l'identique, celles d'Aspach le Haut et de Burnhaupt le Haut sont rebâties en 1923 conformément à un nouveau modèle architectural.

La ligne reprend son activité à part entière jusqu'en 1938, date à partir de laquelle la SNCF nouvellement constituée s'en désintéresse, la jugeant peu rentable. En 1940, les ponts de la ligne sont victimes de sabotage. Le trafic renaît en 1945 mais en 1947, le pont provisoire de la Doller et les talus sont emportés par une crue. Le Génie le remplace en 1951 par un pont métallique contreventé de type Henry 1916 à seize travées (seul ouvrage d'art de ce type encore en place en France). Cependant, le trafic voyageurs interrompu en 1947 ne reprend qu'en 1957. Le trafic voyageurs cessa en 1967 et la ligne fut déclassée en août 1973 pour libérer la traversée du village de Lauw et faire ainsi face à la croissance du trafic routier.

L’association du Chemin de Fer Touristique de la Vallée de la Doller (CFTVD) inaugura la relation Cernay - Sentheim le 20 juin 1976, reprenant le trafic en traction vapeur avec la locomotive Meuse N° 51.
Faisant partie des premiers chemins de fer touristiques créés en France à la fin des années 60 et au début des années 70, la ligne et les bâtiments ont gardé une authenticité quasiment intacte de ce que pouvaient être les chemins de fer secondaires du début du XXe siècle jusqu’à la fin des années 60 et qui représente à ce jour un intérêt reconnu pour des décors cinématographiques.

Les "hommes du TTDA" ont développé sur le site de Burnhaupt un centre de réparation d'une grande valeur technique et patrimoniale. Les métiers et le savoir-faire, qui sont détenus par les membres de l’association, représentent un capital unique, sans cesse enrichi par de nouveaux défis et la mise en œuvre de nouveaux outillages. Le TTDA réalise quasiment intégralement l’entretien de ses locomotives à vapeur, de la chaudière aux essieux !
Le chemin de fer mène à tout, que ce soit de la mécanique conventionnelle, de la menuiserie, de l'électricité, des travaux de voie ou de l'imprimerie, chacun trouve matière à exercer ses talents. Les programmes de travail sont chargés et chaque hiver des actions de grande ampleur sont engagées sur le matériel roulant et sur les bâtiments.